Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La prise en charge en psychosomatique des troubles orl chroniques utilise les techniques 

  • d’affirmation de soi, 
  • de régulation émotionnelle: EMDR, Em Res - Tipi
  • de respiration et de méditation : cohérence cardiaque ,Mindfulness.

et aussi l’hypnose, les TCC et l’analyse transactionnelle, tout ceci en alliance avec les données de l’ORL et de la phoniatrie. 

Les personnes reçues souffrent de troubles de la voix, de l’odorat, du goût, d’hyperacousie, vertiges, hydrops, acouphènes, misophonie.

 

Il serait une erreur de dire que la misophonie est une maladie car ça n’en est pas une. Il s’agit d’un symptôme qui met l’accent sur une intolérance. Il s'agit plutôt d'une phobie car les sujets qui se plaignent des bruits de bouche ou d'autres bruits du corps émis par leur entourage ont tendance à les rechercher, ont peur de les entendre. Ils appréhendent. On parle d'anticipation anxieuse. Certains se plaignent de véritables attaques d panique. Beaucoup ressent d eta colère, un sentiment d'impuissance , de la honte à réagir de cette façon accompagnée de culpabilité après avoir rejeté des personnes pourtant aimées. 

A l’origine par exemple une jeune fille qui ressent les émois d’une adolescence proche et un père qui s’approche d’elle et éructe près de son oreille, elle est dégoûtée. 

Une autre se plaindra en silence des bruits de nez d'un compagnon de classe ou encore une respiration sifflante d'un oncle évoquant un asthme. Mais par passivité et trouble de l'assertivité, la ou le plaignant n'ose pas aborder le sujet avec l'émetteur du son. Il souffre en silence et de ressentiment en ressentiment il explose un jour ou l'autre. La réaction peut ensuite se diffuser en tache d'huile envers n'importe qui. 

 

J’ai reçu ainsi des personnes qui vont s’interroger sur le choix sexuel d’un partenaire. Une patiente m’a dite dégoûtée par les bruits de bouche de son père « Je me demande si je ne suis pas homosexuelle » s’est-elle inquiétée. En fait ce n’était pas le cas. Elle s’en est rendu -compte au cours d’une séance d’EMDR et la voilà rassurée. Elle retrouve son père, dîne avec lui et n’est plus gênée par ses bruits de bouche lorsqu’il mange son potage. 

Une autre après une séance d’EMDR regrette d’avoir été odieuse envers son père car elle ne supportait pas qu’il râcle ou émette des vents non contrôlés. Elle décide d’aller sur sa tombe et de lui parler et d’exprimer ses regrets, et de lui pardonner. Quel temps perdu ! 

La plupart du temps il y a du dégoût et quand il y a dégoût, il y a abus. 

En effet non seulement les personnes sont dégoûtées par les bruits du corps mais aussi et surtout elles ne se sentent pas respectées par les personnes qui ne se gênent pas en leur présence pour renifler, péter, roter, cracher, se gratter les testicules ou sous les bras ou les fesses. Ce manque de respect est intolérable disent-elles et elles n'ont pas tord. Alors comment faire? 

 

De là à ne plus supporter tous les bruits et toutes les personnes qui les produisent, il n’y a qu’un pas.  Donc, il est possible de traiter très rapidement la misophonie mais pas seulement avec les TCC préconisées dans l’article du Figaro. C’est très insuffisant et surtout l'effet est trop lent. Quand la personne se décide à consulter, elle a envie que ça aille vite. 

 

Selon mon expérience, 

  • Avec les TCC pour traiter une misophonie, il faut une trentaine de séances.
  • Avec l’EMDR : pour traiter une misophonie, il faut une dizaine de séances.
  • Avec Tipi-EmRes-régulation émotionnelle+ cohérence cardiaque+ EMDR, pour traiter une misophonie (misophobie) souvent trois ou quatre séances suffisent. 

 

L'article fait part d’un « trouble psychiatrique léger ». Je dirais plutôt « d'un trouble psychologique ».  Effectivement il n’y a aucun support anatomique pour ce symptôme (et non cette maladie). 

 

Le symptôme est un langage. Que veut-il bien dire? Pourquoi des personnes tolèrent-elles ces bruits et d'autres pas? Une jeune fille a avoué avoir été trop protégée dans sont enfance. Enfant unique après plusieurs décès, l'entourage craignant pour sa santé. En effet, l'organisme est préparé à affronter les difficultés mais pour d'adapter il faut y être confronté. Ce n'est pas toujours le cas dans notre mode de vie moderne et mentalisé. C’est pourquoi la prise en charge en psychosomatique intégrative  sera le meilleur moyen de la traiter pour peu que le patient soit motivé et que l’alliance soignant-soigné soit satisfaisante. Ensemble, ils travailleront dans la sécurité, en douceur pour s'adapter aux sensations corporelles désagréables crées par les émotions. 

 

Il faut savoir que ces sensations disparaissent en quelques minutes quand on veut bien les laisser passer d'elles-mêmes sans les contrôler. 

 

Auteure de plusieurs ouvrages le Dr Piffaut ORL est ORL, Phoniatre et psychothérapeute de formation. Elle a choisi de les publier sur le site www.bookelis.com

  • L’acouphène dans tous ses états, www.bookelis.com.
  • La psychosomatique pour les Z’Héros, livre illustré en couleur (les Héros ce sont les patients mal orientés qui suivent un véritable parcours du combattant avant de trouver la bonne personne qui pour les conduire vers la guérison), www.bookelis.com.
  • Comment guérir son corps avec son esprit? La psychosomatique à portée de main, illustré en noir et blanc.www.bookelis.com.
  • Le journal de Linaroman destiné aux personnes qui croient encore que la psychothérapie c’est pour les fous (et qui ne profitent pas de ses bénéfices). www.bookelis.com
  • Une semaine pour guérir les enfants victimes de maltraitance. www.bookelis.com
Tag(s) : #Affirmation de Soi: ADS, #Anne-Marie Piffaut, #Apprentissage des compétences sociales, #BRUITS DE GORGE, #BRUITS DU CORPS, #Cohérence cardiaque, #EMDR, #EMOTIONS, #Médecins, #PSYCHOTHERAPIES, #Publication livres, #Santé

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :