Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

AUTOEDITION
AUTOEDITION

A QUI CE LIVRE EST-IL DESTINE ?

Les patients reçus dans le cadre de la consultation de la psychosomatique sont de véritables héros qui réalisent un parcours du combattant pour trouver un praticien à leur écoute.

Ils ressentent ce besoin et depuis l'avènement d'internet, ils parcourent le net à la recherche d'informations. 70% ont déjà surfé avant de consulter un médecin et 40% consultent un praticien non conventionnel.

Ce livre est destiné principalement aux patients qui, en véritables héros, souffrent de troubles ORL et Phoniatriques chroniques ayant déjà passé les examens nécessaires . Ils ont été traités sans résultat par la médecine allopathique, la chirurgie et les techniques de réadaptation fonctionnelle délivrées par les professionnels paramédicaux qu’il s’agisse des kinésithérapeutes, des orthophonistes ou des audioprothésistes.

Il n’est pas rare que les patients reçus dans le cadre de cette consultation aient consulté ORL, acupuncteur(s), ostéopathe(s), endocrinologue(s), neurologue(s), gastroentérologue(s). Le record d’un héros : 7 confrères ORL lesquels ont prescrit les mêmes examens et les mêmes traitements.

Que faire lorsque les symptômes persistent malgré toute la panoplie des traitements proposés ? Comment éviter aux héros de s’entendent dire : « Il n’y a rien à faire », « Il faut vous habituer », « Vous devez vivre avec », « Vous en souffrirez toute votre vie ».

Il est normal qu’ils se sentent désespérés. Or le problème n’est pas le symptôme qui n'est qu'une résultante d'une multitude d'éléments. Les patients l’évoquent souvent en fin de psychothérapie : « Je ressens encore un peu le symptôme mais ce n’était pas le problème ».

Quel était le problème?

Le problème était un conflit avec l’entourage familial ou professionnel, un deuil non résolu, une mésentente sexuelle, des échecs répétés, des contrariétés, des histoires de famille compliquées, des secrets...... En fin de thérapie, ils se sentent beaucoup mieux. Ils oublient leurs traitements qu'ils jugent inefficaces et continuaient à consommer sans trop réfléchir. Pourquoi prendre un traitement inefficace? Pourquoi continuer à prescrire un traitement sans effet? Les patients ont besoin d'enseignements qui les conduisent à réfléchir et à penser par eux-mêmes, disons avec plus de discernement. De la part du praticien, pourquoi doubler les doses ou prolonger un traitement s'il n'est pas efficace dans une démarche peu scientifique?

Ce n’est pas dans l’esprit de la plupart de mes confrères ORL de penser à la psychothérapie. Ils concèdent que le patient est déprimé dans les suites de son traitement ORL inefficace. Eux-mêmes sont désemparés.

Dans ce cas, ils l’adressent à un psychiatre qui prescrit des antidépresseurs et des anxiolytiques. Or ces médicaments bloquent les pensées négatives et donc l’accès à l’origine des difficultés. La plupart des psychiatres ne sont pas des psychothérapeutes même si à la suite des nouvelles réformes, les ARS ( Agences Régionales de Santé) leur attribue généreusement le titre de psychothérapeute sans justification ni preuve.

La prise en charge psychosomatique devrait être incluse dans chaque consultation médicale et les médecins devraient être formés à l'université. Hormis les thérapies comportementales et cognitives, ce qui me sert en pratique aujourd'hui ne m'a pas été enseigné dans le cadre universitaire. Si des patrons m'ont assuré que l'université, c'était l'ouverture, je n'en suis pas convaincue. C'est surement vrai dans les secteurs innovants "technologiques" qui sont très éloignés de la prise en charge psychosomatique. En psychosomatique il est indispensable d'apporter des notions qui aident à la compréhension du fonctionnement corporel et de la psychopathologie. Cela suffit parfois dès la première consultation. En psychosomatique, il n'est pas rare que les thérapeutes en sachent plus que les universitaires.

Cet ouvrage est ouvert à ceux qui souhaitent se faire leur propre opinion concernant la maladie et les moyens de la prendre en charge quand les symptômes perdurent quoiqu’on fasse. Une question essentielle : « Qu’est-ce qui ne va pas dans ma vie ? ».

Tag(s) : #Santé, #LIVRES, #PSYCHOTHERAPIES, #psychosomatique, #Psychothérapie intégrative, #Héros, #patients, #prise en charge de sa santé, #autoédition

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :