Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Formée à la chirurgie ORL,  de 1977 à 1981, j'ai trouvé que cet exercice  manquait souvent d'humanité. A l'époque les femmes ORL étaient rares, 3%, et je voulais exercer autrement.

J'étais  aussi diplômée de la " réparation juridique des dommages corporels", formée à la sexologie médicale et à la victimologie.

En tant que Phoniatre j'ai pu apprécier les compétences d'une amie orthophoniste qui, ayant suivi une psychanalyse, abordait les patients avec une écoute particulière.

Je voulais en savoir plus.

J'ai donc suivi une psychanalyse qui m'a tranquillisée mais quand j'ai reçu un psychanalyste pour une rééducation vocale , qui après vingt ans de cure, ne ressentait rien dans son corps, j'ai douté de l'efficacité de cette prise en charge. Pire encore, j'avais l'impression de parler chinois quand je nommais les parties du corps et expliquais leur fonctionnement.

A l'époque, j'avais entendu parler de l'analyse transactionnelle. Issue de la psychanalyse. Elle a été créée par Eric Berne pour apporter un traitement au plus grand nombre, à une époque où de nombreux soldats revenaient traumatisés de la guerre du Vietnam.

Cet "apprentissage à servi de base de mes connaissances en psychothérapie.  

Alors les émotions quand en parle-t-on ?

De l'anxiété on parle, oui, mais des émotions non.

C'est probablement la raison pour laquelle les anxiolytiques sont tant prescrits. Comme si les troubles psychologique ne se manifestaient que sous la forme de l'anxiété. La dépression quant à elle, n'en parlons pas. Il ne s'agit pas d'une émotion mais d'après le corps médical, c'est une maladie et elle ne se traite que grâce aux médicaments. Pourtant, les études concernant les apports des thérapies comportementales et cognitives ont prouvé que l'association des antidépresseurs et  des TCC apportait de très bons résultats, meilleurs qu'avec les seuls antidépresseurs ce qui se comprend. Ces derniers anesthésiant le cerveau, ne traite pas les causes.

En AT, sont évoqués les sentiments de base comme la colère, la peur, la joie et la tristesse .D'autres sentiments plus complexes comme la jalousie différente de l'envie, le dégoût, la culpabilité...D'autres sentiments ne sont pas authentiques par exemple la colère peut en fait être de la peur, le sourire affiché peut cacher une immense tristesse.

Pour moi, c'est très clair: les émotions sont perçues dans le corps (manifestations physiques) et les sentiments sont dans le mental, la tête, l'intellect.

La peur ne sera pas ressentie de la même façon dans le corps par tout un chacun. De même pour la colère, la joie, la tristesse. Et ce sont bien les sensations physiques désagréables qui sont perturbantes, et non pas la peur qui n'est qu'un mot dans le mental. Comprenez-vous? En thérapie, on ne traite pas les mots mais bien les sensations.

Alors depuis quelques temps me formant encore à d'autres pratiques et m'employant à la rédaction d'un livre sur la psychosomatique dans le domaine digestif, je lis et relis beaucoup d'ouvrages concernant les émotions et je suis effarée par la complexité des explications, et la diversité des définitions.

Le pire concerne les personnes, des professionnels qui disent avoir compris la différence entre le physique et le mental et le comportemental, mais qui dans leur expression verbale confondent les émotions, les perturbations émotionnelles  "comportementales", les perturbations émotionnelles "mentales", des perturbations émotionnelles "physiques" .

Quand on est dans un canal, sensoriel, on ne peut pas être dans le mental si les perturbations sont intenses. Quand on vit des sensations physiques désagréables, au delà d'une intensité qui n'est pas la même pour tous, il est difficile de penser clairement.

Au terme de ces enseignements je me demande comment la population peut comprendre réellement ce que représentent les émotions car en fait le mot émotion ne se définit pas. ou alors ne peut-on pas tout simplement dire que les émotions se définissent par les manifestations physiques qui les accompagnent?

La question est posée: Qu'est-ce qu'une émotion pour vous? Que vous soyez professionnel ou non , exprimez vous en envoyant un commentaire. D'avance merci. Quoique vous écriviez, ce sera toujours intéressant.

Anne-Marie Piffaut

 

Tag(s) : #EMOTIONS, #santé, #médecine, #santé publique, #psychologie, #psychothérapie, #psychothérapie intégrative, #psychanalyse, #psychosomatique, #Enquête santé, #Enquête émotion, #Qu'est-ce qu'une émotion pour vous?, #Sentiments, #colère-tristesse-joie-tristesse

Partagez cette page

Tag(s) : #Santé, #émotions, #psychologie, psychothérapie, #Médecine, #psychosomatique, #PSYCHOTHERAPIES, #GUERIR SANS MEDICAMENT, #qu'est-ce qu'une émotion?

Partager cet article

Repost 0